You Are Viewing

A Blog Post

Mélodie Art’s, un séjour solidaire au Sénégal

Du 18 au 30 juillet, les bénévoles de l’association Mélodie Art’s se sont rendu dans l’espace Aduna’m pour découvrir la culture et l’artisanat sénégalais et échanger avec les habitants. Ces bénévoles, ce sont six jeunes filles entre 21 et 26 ans, Pauline, Ariane, Juliette, Myriam, Meilin et Taata, originaires de Fontenay-sous-Bois. Portrait.

Interview des membres de Mélodie Arts

  • Mélodie Art’s, c’est quoi ? Comment avez-vous décidé d’organiser un partenariat avec Aduna’m ?

Nous sommes une association créée il y a trois ans et demi, qui a pour but d’organiser des projets de solidarité internationale, de promouvoir en France la culture urbaine, la solidarité, et la culture et l’artisanat. On organise des événements à Fontenay-sous-Bois autour de ces thématiques. On est parties l’an dernier au Maroc et cette année, on a choisi de travailler avec l’espace Aduna’m. La présidente, Meilin, était déjà venue deux fois, et y a fait son stage.

poterie senegal
L’initiation à la poterie avec les artisans du village

On souhaite mettre en place des partenariats avec des acteurs locaux, que l’on connaît bien, avec des projets qui parlent aux bénévoles.

  • Comment avez-vous préparé le séjour ?

C’est un projet qui a coûté environ 14.000 euros. Nous avons demandé le soutien de partenaires publics et privés : le département du Val-de-Marne, la commune de Fontenay-sous-Bois, nous avons également lancé une campagne de crowdfunding et réalisé des ventes de crêpes pour récolter des fonds.

Nous avons pu réunir plus de 4.000 euros au bénéfice de l’association Aduna’m pour réaliser des travaux de rénovation et planter des arbres.

sejour solidaire senegal
Les travaux de rénovation
  • Qu’avez vous découvert en venant ici ? Qu’est ce qui vous a étonné, surpris ?

Ce qui est assez étonnant, c’est le paysage : la zone est très désertique, c’est déstabilisant la première fois. Ensuite, c’est la découverte d’une culture : l’organisation du village fonctionne par métiers. On a passé plusieurs jours avec une famille de potiers, on a rencontré un forgeron, une famille qui fait des objets en bois…

Aduna’m est un lieu très reposant, très agréable. C’est une base pour se sentir à l’aise avant d’aller vers le village : les échanges sont facilités. On a beaucoup parlé de nos impressions avec Johanna et Issa, ainsi qu’avec les personnes qui travaillent ici.

L’hospitalité sénégalaise légendaire est vérifiée : on est toujours très bien accueillies, on peut poser toutes les questions que l’on a, ils ont toujours une réponse, et on échange beaucoup car eux aussi ont beaucoup de questions sur ce notre vie en France.

  • Vous avez appris les bases de la poterie, comment ça s’est passé ?

Nous avons suivi tout le processus traditionnel de l’artisan : on a ramassé l’argile sur le sol, puis pilé la terre pendant un jour, concassé, suivi une technique particulière pour monter les bords des pots, et faire des décorations dessus. Il faut attendre quelques jours pour les cuire.

La famille de potiers nous a montré ce savoir-faire ancestral avec plaisir. Les poteries que nous avons fabriqué serviront à décorer l’espace Aduna’m : c’est notre contribution !

On a aussi aidé les salariés de l’espace Aduna’m à réaliser les travaux de réfection (carrelages, portail). L’argent que nous avons récolté nous a aussi servi à acheter des arbres à la pépinière de Saint-Louis du Sénégal pour les planter sur les terres d’Aduna’m.

Plantation d’arbres

Il s’agit surtout d’arbres fruitiers : manguiers, anacardiers, papayers, orangers, pour développer la forêt-jardin. On a pu en planter une centaine !

  • Quels sont les souvenirs, matériels ou immatériels, que vous allez ramener à votre retour en France ?

Ce sont surtout les rencontres qu’on a pu faire tout au long du séjour, les échanges avec les habitants souvent riches même si on ne parle pas la même langue. Dans la famille qui travaille le bois par exemple, on voit que les enfants sont heureux d’être là et de nous recevoir. Tout le monde avait fait un plat pour nous ! On sent qu’un collectif s’est créé avec les gens du village.

On a dansé avec les enfants, on a joué au foot. On est allées aussi se balader au bord du fleuve Sénégal où on a pu jouer avec les enfants au double dutch (corde à sauter acrobatique). Un super souvenir !

On ramène également des savoir-faire : c’est la première fois que l’on plantait des arbres par exemple, quelque chose qu’on a envie de reproduire à l’avenir.

Au niveau plus matériel, on ramène des souvenirs pour les donateurs du projet : des bijoux fabriqués par le forgeron, des calebasses gravées, de l’artisanat du marché…

  • Quels sont vos idées pour l’avenir ?

Nous allons monter une expo photo et un montage vidéo de notre séjour pour les bénévoles et les donateurs. Nous allons organiser une restitution à Fontenay-sous-Bois pour la Quinzaine de la solidarité.

On serait ravis d’organiser d’autres partenariats avec Aduna’m ! Par exemple, faire venir un service civique sénégalais en France pour lui montrer notre culture et notre artisanat.

Vous aussi, vous souhaitez monter un partenariat associatif avec Aduna’m ? Participer à un séjour de tourisme solidaire ?

Contactez-nous !

Retrouvez également la page Facebook de Mélodie Arts

Leave a Reply